GGC

J’ai 34 ans et je vis à Vincennes depuis 27 ans. Par ma formation, je suis manager public. Après une licence de droit à l’Université de Créteil et un Master en stratégie et décision publique et politique à l’ISMaPP, j’ai débuté ma carrière professionnelle dans un cabinet de conseil en démarches citoyennes participatives (Missions publiques) avant d’occuper pendant deux ans la fonction d’assistant ressources humaines au sein d’un groupe de nettoyage industriel francilien.

En 2012, j’ai rejoint le cabinet du député-maire de Fresnes Jean-Jacques Bridey où je me suis spécialisé sur les questions de défense, avant de rejoindre le cabinet du Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian en qualité de conseiller technique en charge des relations avec le Parlement et les élus en 2016. J’ai également été conseiller municipal de Vincennes durant quelques mois : j’ai démissionné de cette fonction suite à mon élection en tant que député, comme je m’y étais engagé durant la campagne car je suis très attaché au non-cumul des mandats.

 

De la Commission de la Défense nationale à la Commission des Lois

J’étais au début de la mandature à la Commission de la Défense où j’ai été rapporteur pour avis sur la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (SILT).

Depuis le 1eroctobre 2018 je suis rattaché à la Commission des Lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République à l’Assemblée nationale.

 

Responsabilités législatives

Rapporteur général de la loi retraites

En janvier 2020, j’ai été désigné rapporteur général du projet de loi instituant un système universel de retraite par le groupe majoritaire à l’Assemblée nationale.

A mes côtés, six co-rapporteurs thématiques ont été également désignés : Nicolas Turquois (titre I), Jacques Maire (titre II), Corinne Vignon (titre III), Carole Grandjean (titre IV) et Paul Christophe (titre V). Cendra Motin était rapporteure pour le projet de loi organique.

 

Grenelle contre les violences conjugales

Lors du Grenelle contre les violences conjugales j’ai été responsable de l’animation d’un groupe de travail au sein de la majorité LaREM. Nous avons organisé des journées d’échanges avec les associations et les acteurs institutionnels dans chaque région. Le groupe de travail a aussi effectué des déplacements en outre-mer. Suite à ce travail sur le terrain, nous avons remis un livret de propositions à Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. L’aboutissement de ce groupe de travail a été une proposition de loi loi visant à protéger les victimes de violences conjugales dont j’ai été co-auteur avec ma collègue Bérangère Couillard.

 

Loi de transformation de la fonction publique

En mai 2019 le projet de loi Fonction publique a été débattu à l’Assemblée nationale. J’étais responsable de ce projet de loi pour la majorité LaREM aux côtés d’Émilie Chalas, rapporteure de la loi.

 

Proposition de loi de clarification du droit électoral

En septembre 2019, j’étais rapporteur sur la proposition de loi visant à clarifier diverses dispositions du droit électoral.

 

Rapporteur pour avis

En septembre 2017, j’ai été nommé rapporteur pour avis au nom de la Commission de la Défense nationale sur le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme.

En novembre 2018, j’ai été rapporteur pour avis au nom de la Délégation aux droits des femmes pour le projet de loi de programmation de la justice.


Formation

J’étais auditeur de la 70e session nationale 2017-2018 « Politique et défense » à l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN)

3 dates qui comptent particulièrement pour vous ?

  • 26 août 1789 : déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
  • 9 mai 1950 : déclaration de Robert Schuman où il propose la création d’une communauté européenne du charbon et de l’acier. C’est la naissance d’un grand projet, celui de la construction de l’Union européenne. Un projet que nous devons aujourd’hui poursuivre car facteur de paix, de progrès, de solidarité et de prospérité.
  • 18 septembre 1981 : adoption du projet de loi portant abolition de la peine de mort