L’atelier législatif

Au sein de notre circonscription qui regroupe les villes de Fontenay-sous-Bois, Saint-Mandé et Vincennes, nous avons souhaité mettre en place un véritable espace d’échange participatif, un lieu où informer de l’actualité parlementaire et où associer les citoyens à la production et à l’évaluation de la loi. Le local du député n’est donc point une permanence traditionnelle mais un « atelier législatif » citoyen, tel est son nom, pour permettre aux Fontenaisiens, aux Saint-Mandéens et aux Vincennois de suivre l’action que nous mènerons au cours des cinq prochaines années.

Nous avons besoin de vous et de vos idées pour mieux travailler sur les textes de loi !

Y sont organisées régulièrement des réunions thématiques prenant la forme d’ateliers, de débat et d’échanges, autour d’un sujet d’actualité (que vous pouvez d’ailleurs nous suggérer). Ces ateliers législatifs s’inspirent des ateliers animés par En Marche tout au long de la campagne présidentielle. Après une introduction sur les enjeux d’un projet de loi ou d’une politique publique, les participants sont appelés à échanger et réfléchir en petits groupes, dans l’écoute réciproque et la bienveillance, puis partagent ensemble leurs propositions, remarques ou commentaires. Ainsi, nous nous appuyons réellement sur les expertises locales citoyennes dans notre travail de législatif.

Les ateliers législatifs précédents :

Nous avons le plaisir de vous inviter à une séance des « questions aux député.e.s sur les droits des femmes » qui se tiendra le 28 novembre prochain à 20h45 dans l’Atelier législatif au 76, avenue de la République à Vincennes.

Je serai accompagné de Marie-Pierre Rixain, Présidente de la Délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale et d’Albane Gaillot, députée du Val-de-Marne. Nous répondrons à vos questions sur le format des questions d’actualité au gouvernement, à savoir une question de deux minutes maximum pour une réponse dans le même temps.

Ces séances sont des échanges ouverts sur l’actualité et l’action du gouvernement en matière des droits des femmes. Vous pouvez également nous interroger sur le travail législatif sur ce sujet ainsi que le fonctionnement de la Délégation aux droits des femmes.

Réunion publique

Avec l’équipe départementale En Marche Val-de-Marne, j’ai le plaisir de vous inviter à un temps d’échanges sur “les engagements citoyens de demain” avec Florence Parly, Ministre des Armées.

Les engagements citoyens de demain

Notre société connait actuellement des transformations profondes et doit faire face aux défis environnementaux, numériques et démocratiques. L’engagement de toutes et tous est nécessaire pour répondre à ces enjeux. Mais cet engagement peut prendre des formes variées. Nous échangerons sur les formes d’engagement et comment cela peut contribuer à renforcer notre modèle républicain, bien au-delà des couleurs politiques.

Lors de cette réunion publique, qui se déroulera selon un format particulièrement interactif, sur un modèle proche des questions d’actualité au gouvernement, Florence Parly répondra aux interrogations que l’on peut se poser sur les nouvelles formes d’engagements citoyens ainsi qu’aux questions qui seront posées sur la politique menée actuellement par le gouvernement.

J’organise la troisième séance de « questions au député » le 2 octobre 2018 dans mon Atelier législatif  à Vincennes.

Je répondrai à vos questions sur le format des questions d’actualité au gouvernement, à savoir une question de deux minutes pour une réponse dans le même temps.

Ces séances sont des échanges ouverts sur l’actualité, l’action du gouvernement et mon activité en tant que député.

J’ai organisé trois séances des « questions au député » au mois de juin dans chacune des trois villes de la circonscription, afin de faire ensemble le bilan de la première année de la législature.

Je répondu aux questions de mes concitoyens sur le format des questions d’actualité au gouvernement, à savoir une question de deux minutes pour une réponse dans le même temps.

Ces séances sont des échanges ouverts sur l’actualité, l’action du gouvernement et mon activité en tant que député. Les deux séances de questions précédentes, organisées au sein de mon Atelier législatif, ont connu un vif succès.

Mercredi 11 avril 2018, le député Guillaume Gouffier-Cha a animé un atelier législatif pour échanger avec les habitants de la circonscription et des alentours sur le projet de loi logement baptisé ELAN (évolution du logement et aménagement numérique).

Ce texte présenté en Conseil de ministres le mercredi 4 avril 2018 par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et Julien Denormandie, secrétaire d’Etat, poursuit trois objectifs fondamentaux : faciliter la construction, notamment de logements sociaux ; adapter le logement aux nouveaux modes de vie ; faire que notre modèle social réponde pleinement aux imprévus de la vie. Il a donc pour ambition de permettre deconstruire plus et mieux pour moins cher, de faire évoluer le logement social et de mieux répondre aux besoins de chacun tout en améliorant le cadre de vie pour ceux qui ont le plus besoin.

Après une rapide présentation des principales mesures de la loi, les participants ont été invités à débattre, à faire des propositions et à voter.

Les résultats sont dans les documents en PJ.

Jeudi 15 mars 2018, le député Guillaume Gouffier-Cha a animé un Atelier législatif pour échanger avec les habitants de la circonscription et des alentours sur le projet de loi de programmation militaire. Ce texte encadre la programmation des dépenses de l’État en matière militaire, en fixant le montant et l’affectation des crédits et permet des engagements entre 2019 et 2025.

Un texte équilibré à « hauteur d’homme »

Le député Guillaume Gouffier-Cha a présenté à ses concitoyens cette future loi.  Le budget alloué aux armées par cette loi de programmation militaire est ambitieux et nécessaire pour doter nos armées des équipements et technologies indispensables pour l’accomplissement de leur service. Cette loi est à « hauteur d’homme » car elle place l’ humain au cœur du projet des armées, avec notamment un « Plan famille » ambitieux.

Le temps d’une soirée nous avons évoqué l’engagement des femmes dans la société et particulièrement en politique, chacune et chacun témoignant des raisons de son implication.

Lundi 5 mars 2018, le député Guillaume Gouffier-Cha organise  un débat portant sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Le député est accompagné par Frédéric Potier, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

À cette occasion Fréderic Potier présente son action au sein de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme : le contexte actuel, les enjeux à venir et les dispositifs prévus dans le cadre de sa mission. Un temps de questions-réponses a lieu entre le Délégué interministériel et les participants.

L’atelier a été l’occasion d’une présentation de la politique française en matière d’immigration par Etienne Jaboeuf, avocat.

Puis les échanges ont été vifs sur les inquiétudes et les attentes que soulèvent ce projet de loi.

Lundi 5 février 2018, sur le format des questions d’actualité au gouvernement, à savoir une question de deux minutes pour une réponse dans le même temps, le député Guillaume Gouffier-Cha répond aux questions des habitants de la circonscription.

Sur le format « questions d’actualité au gouvernement »

Le député Guillaume Gouffier-Cha répond aux questions dans le cadre d’un échange participatif avec ses concitoyens sur l’action du gouvernement et sur son activité en tant que député – son quotidien à l’Assemblée nationale ainsi qu’en circonscription. Il s’agit de la deuxième séance des Questions au député, la première a eu lieu mardi 19 décembre 2017 à l’Atelier législatif.

Un député à l’écoute

Le député Guillaume Gouffier-Cha est accompagné d’Anne Broches, sa suppléante et des membres de son équipe, pour répondre aux questions. Le député présente les textes législatifs à venir, ainsi que les thématiques des prochains Ateliers législatifs.

Une séance de questions au député, selon la forme des questions au gouvernement : questions courtes des participants pour réponses brèves du député et de son équipe.

Les débats ont mis en évidence un problème de temporalité : des résultats rapides sont souhaités mais il faut aussi une vision à plus long terme : l’équilibre sera à trouver sur 3 ans.
Des inquiétudes ont été formulées sur les réformes lancées par Bercy et sur le logement.

Téléchargements :

Les débats ont mis en évidence un problème de temporalité : des résultats rapides sont souhaités mais il faut aussi une vision à plus long terme : l’équilibre sera à trouver sur 3 ans.
Des inquiétudes ont été formulées sur les réformes lancées par Bercy et sur le logement.

Téléchargements :

Les débats ont mis en évidence un problème de temporalité : des résultats rapides sont souhaités mais il faut aussi une vision à plus long terme : l’équilibre sera à trouver sur 3 ans.
Des inquiétudes ont été formulées sur les réformes lancées par Bercy et sur le logement.

Téléchargements :

Quatre groupes de travail ont échangé sur la démocratie numérique et les nouvelles formes de participation citoyenne, avec un intérêt particulier pour la participation à l’évaluation de la mise en œuvre des lois.

Téléchargements :